- Mouvement national des précaires de l'Éducation Nationale -

- Mouvement  national des  précaires de  l'Éducation Nationale -

- Piscine, baignade, mer, etc.

Les AESH, exAVS, et les EVS ne peuvent, en aucun cas, entrer dans le taux d’encadrement mais elles/ils compter parmi les adultes présents dans l’eau afin d'accompagner les élèves qui en ont besoin (contrairement aux séances de natation pour lesquelles ils ne peuvent pas intervenir). Les AESH, exAVS et les EVS n'ont besoin d'aucun agrément. Elles/ils sont sous la responsabilité de l'enseignant.e qui doit se conformer aux prescriptions du responsable de la piscine et aux consignes et signaux de sécurité.

- Enfants de moins de 6 ans :  1 adulte présent dans l’eau, au moins, pour 5 enfants. 20 enfants au maximum dans l’eau.
- Enfants de 6 ans et plus : 1 adulte présent dans l’eau, au moins, pour 8 enfants. 40 enfants au maximum dans l’eau.

• Les enseignants de l’éducation nationale doivent faire partie des adultes présents dans l’eau pour assurer le taux d’encadrement.

• Circulaire circulaire n° 2011-090 du 7-7-2011 concernant la natation  >>>

• En savoir plus :  >>>


 PPS et piscine :

Peut-on refuser un élève dans les activités "piscine" de la classe ? L'AESH peut-elle/il aller à la piscine ?
  • Si le médecin qui suit l'élève ne voit pas de contre-indication à la participation de l'élève aux activités "piscine" de la classe, il n’y a pas de raison qu’elle/il en soit exclu. Par ses missions, l’AESH doit permettre que l’élève handicapé.e ne soit pas exclu.e des activités physiques et sportives. L’AESH accompagne donc l’élève handicapé.e à la piscine, y compris dans l’eau.

    L’AESH-i doit-elle/il être agréé.e ?
    Non. La procédure d’agrément concerne les seul.e.s intervenant.e.s bénévoles extérieurs. Elle ne s’applique pas aux agents publics relevant du ministère de l’Éducation nationale. Mais l’AESH ne peut pas participer à l’encadrement des activités.

    L’AESH doit-elle/il justifier d’une qualification spécifique pour accompagner l’élève lors des séances de natation ?
    Non, si son rôle auprès du jeune handicapé.e se limite à l’accompagner individuellement afin de lui apporter toute l’aide nécessaire à la participation aux séances et à la réalisation des consignes de l’enseignant.e ou du/de la maître-nageur. Ainsi, l’élève handicapé.e est, comme tout.e.s les autres élèves, encadré.e par l’enseignant.e, éventuellement accompagné.e par un.e maître-nageur sauveteur dans le cadre des séances de natation. Néanmoins, si l’AESH-i accompagne l’élève dans l’eau, il convient de s’assurer que l’AESH sait nager pour l'accompagnement dans les grands bassins !
    L’activité "piscine" est une activité scolaire. L’AESH accompagne l’élève et l’aide si nécessaire, à l’habillage et déshabillage. Elle/Il assure son accompagnement dans l’eau afin de l’aider dans les différentes situations proposées.
    L’enseignant et le maître-nageur restent responsables de l’élève. L’AESH ne fait pas partie du taux d’encadrement.


     

 

 



17/09/2013

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 768 autres membres