- Mouvement national des précaires de l'Éducation Nationale -

- Mouvement  national des  précaires de  l'Éducation Nationale -

- Droits "rechargeables" ATTENTION ! DANGER !

••• Le droit d'option c'est renoncer à un reliquat de droits pour en ouvrir d'autres. Les modalités sont expliquées ci dessous !

APRÈS LA MISE EN PLACE DES DROITS RECHARGEABLES ET SES EFFETS "DITS" PERVERS, NOUS ASSISTONS AUJOURD'HUI A LA MISE EN PLACE DES EFFETS PERVERS POUR ACCÉDER AU DROIT D'OPTION*.

1) C'est aux chômeurs concernés par les droits d'option d'en faire la demande.

Contrairement aux missions de Pôle Emploi inscrites dans la loi, aucune information ni conseil ne sont apportés aux personnes susceptibles de bénéficier de ce droit. Cette entorse à la loi, inscrite dans les avenants mis à la signature des partenaires sociaux, est un véritable abus de pouvoir. Ce droit, faute d'information, ne sera pas, de fait, accessible à tous, notamment ceux qui en auront le plus besoin.   

2) Les conseillers spécialistes de l'indemnisation à Pôle Emploi déclarent ne pas être "opérationnels" car ils ont des informations contradictoires concernant l'application des modalités d'octroi du droit d'option. C'est eux qui se coltinent, au quotidien, les difficultés engendrées par ces retards à l'allumage, et qu'importent les risques psychosociaux qui pourraient en découler, ça traîne !   

3) L'avenant comporte une restriction ambigüe dans laquelle certains services s'engouffrent : ......

•• Lire la suite >>>

Droits rechargeables au chômage : les nouvelles règles à compter du 1er avril 2015

Cet avenant est on ne peut plus pervers, les privé-e-s d'emploi n'auront d'autres choix que celui de choisir entre la peste ou le choléra ! Conséquences immédiates pour les plus de 50 ans et les privé-e-s d'emploi de longue durée : leur aide différentielle de reclassement est supprimée et les créateurs et repreneurs d'entreprise trinquent aussi : ils voient baisser, de 50% à 45%, le montant de l'Aide à la Reprise et à la Création d'Entreprise (ARCE) ... et c'est comme ça que l'on va réduire le chômage quand ce sont les travailleurs que le gouvernement et Macron pénalisent en massacrant leurs droits alors qu'ils exonèrent les entreprises de certaines cotisations sociales et leur donnent des milliards de subventions ? 

•• Lire l'article concernant le nouveau système d'indemnisation des chômeurs qui vient d'être corrigé par les partenaires sociaux, ont se demande bien lesquels d'ailleurs ! >>>

•• Droit d’option Publié le 03 avr. 2015 sur le site de l'UNEDIC >>>

 

Après la cata des droits rechargeables, la cata du droit d’option

Le branle-bas de combat de plusieurs collectifs, depuis plusieurs mois, associations, syndicats et nos ALERTES en direction des Médiateurs Régionaux, du Médiateur National, du Médiateur Pôle Emploi Services, du Défenseur des Droits via notre boite mail catadroitsrechargeablesetc[at]jurikic.com ont enfin réveillé ceux qui gouvernent l’UNEDIC.

 

•• Lire la suite  >>>

 


À compter du 1er octobre 2014

DANGER !

Depuis la nouvelle convention d'assurance chômage, vos droits peuvent diminuer de façon conséquent. Pôle emploi ne vous versera plus l'assurance chômage correspondant à vos nouveaux droits récents tout pendant que vous n'aurez pas consommé vos "anciens droits" appelés "reliquat de droit".

https://static.blog4ever.com/2013/06/743127/Droits-rechargeables-danger.png

• C'est la précarité éternelle : >>>

---------------------------

- Samedi 22 novembre 2014

Les droits rechargeables font de nombreuses victimes

Droits recharchables.jpg     caroline2.png

Les salariés qui étaient en contrat d'apprentissage ou en contrat de professionalisation peuvent, eux, bénéficier du droit d'option entre leur reliquat de droit et leurs nouveaux droit. Cette règle, injuste, met de nombreuses personnes dans les plus grande difficultés. C'est pourquoi l'on exige le "droit d'option" pour tous.

• Lire la suite >>>


- Jeudi 26 juin 2014

Comment fonctionneront les nouveaux "droits recharchables" ?

Avant la création des droits rechargeables, les droits à l’assurance chômage étaient calculés sur la base d’une seule période de travail, qui devait être supérieure à quatre mois.

Avec les droits rechargeables, le demandeur d’emploi pourra cumuler ses anciens et ses nouveaux droits, qu’il obtiendra après avoir travaillé au moins 150 heures. Ces heures peuvent être divisées en plusieurs périodes, quelle que soit la durée des emplois, quel que soit son type de contrat (CDD, CDI, intérim...)

L’accord signé entre patronat et les syndicats CFDT, FO, CFTC sur l’assurance chômage a instauré des « droits rechargeables ». Ce dispositif entrera en vigueur le 1er octobre prochain. Il s’appliquera à tous les demandeurs d’emploi en cours d’indemnisation.

Le site Vie-Publique.fr explique le principe : le nouveau système permettra aux chômeurs de ne pas perdre leurs droits acquis lors d’un précédent emploi.

• Lire la suite sur le site de l'UNEDIC  >>>

• En savoir plus aussi sur le site de Pôle emploi  >>>

 

 

Possibilité de cumuler chômage et salaire 

Le dispositif d’activité réduite permettra désormais au chômeur qui trouve un travail à temps partiel ou un CDD de courte durée de cumuler l’indemnisation chômage avec son salaire et ainsi de repousser la fin de ses droits. La limite de cumul qui était fixée à quinze mois est désormais abolie.

Cette nouvelle règle permet de favoriser les contrats courts et occasionnels ; le gouvernement vise à maintenir le contact entre demandeurs d’emplois et monde du travail. Tous les chômeurs pourront bénéficier du cumul à condition que le total du salaire et de l’allocation ne dépassent pas le montant du salaire initial


- Lundi 24 Mars 2014

Allocations chômage : COMMENT ELLES VONT BAISSER À PARTIR DU 1ER JUILLET 2014

Le patronat et trois syndicats de salarié-es sont parvenus samedi 22 mars à un accord sur de nouvelles règles d’indemnisation du chômage. La nouvelle convention s’appliquera à compter du 1er juillet 2014 pour 24 mois.

La nouvelle convention instaure notamment :

• Droits rechargeables au chômage

Ce dispositif permettra aux demandeurs d’emploi qui retrouvent un emploi avant d’avoir épuisé leurs droits au chômage de les cumuler avec ceux dont ils bénéficieront s’ils se retrouvent de nouveau au chômage (actuellement, ils en perdaient une partie).

Ces nouveaux droits figurent déjà dans la loi sur la sécurisation de l’emploi adoptée en 2013. Les partenaires sociaux doivent maintenant préciser les règles.

• Des cotisations en plus pour les seniors

Pour trouver de nouvelles recettes, les salariés de plus de 65 ans, jusqu’ici exonérés de cotisation chômage, sont eux aussi mis à contribution

En revanche, la piste consistant à repousser de 50 à 52 ans l’âge à partir duquel les seniors peuvent bénéficier de conditions d’indemnisation plus favorables (36 mois maximum au lieu de 24 pour les moins de 50 ans actuellement) n’a pas été retenue.

• Nouveau calcul pour le cumul emploi-chômage

Le système d’ »activité réduite », qui permet à plus d’un million de chômeurs de cumuler petits boulots et allocations chômage est simplifié.

Les seuils en vigueur – 70% de l’ancienne rémunération, 110 heures mensuelles, 15 mois de cumul – seront supprimés.

Le nouveau mode de calcul de l’allocation sera le suivant : allocation mensuelle due = allocation mensuelle sans activité – 70 % de la rémunération brute issue de l’activité réduite.

 • Lire la suite  >>>


24/03/2014

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 768 autres membres